HISTOIRES DE VOIES ETROITES EN 3 RESEAUX

Imaginées et réalisées par l’AMOFER, de Magny en Lotharingie…

 

1er réseau : la « campagne ».

Histoire :

Une ferme  domine le parcours bucolique du petit train de desserte marchandises,

2 wagons tout au plus de betteraves, pommes de terre, les producteurs du terroir font appel à la petite voie de 60 en forte saison. Un atelier métallurgique se trouve embranché, par luxe ou opportunité.

Technique :

dim. 1,20m x 0,50m – réseau en « showcase », éclairé.

Ce réseau, volontairement naïf, a été réalisé en 3 semaines, il est particulier en ce sens

qu’en exposition, c’est le visiteur qui commande le train par un interrupteur installé en

façade du réseau.

ALORS, PRENEZ VOUS AUSSI LES COMMANDES !

 

 

2ème réseau : la « gare d’échange ».

Histoire :

C’est la rencontre du petit et du grand « Chemin de Fer », de la voie de 60 (cm) et de la voie normale comme cela a pu exister jadis.

Le grand train,  peu de chose en réalité sur cette voie unique, quelques autorails, un petit « marchandises » de 2 ou 3 wagons.

Mais la voie de 60, elle, connaît un vif succès dans cette contrée éloignée de la « grande ville » avec des services voyageurs réguliers et marchandises qui serpentent au gré des chemins ferrés tortueux de la région.

Technique :

dim. 2,40m x 0,50m – réseau classique.

 

 

3ème réseau : la « gare de Magny-Stiring ».

Histoire :

Imaginez un instant une carrière de styrène, l’usine de transformation du styrène en poly-styrène, un village bien tranquille, Magny, vite rebaptisé Magny-Stiring, et l’inévitable petit chemin de fer qui assure l’acheminement vers la grande ville et le reste du monde.

C’est l’histoire industrielle du Poly-Styrène, totalement fictive, imaginée par l’Amofer.

Technique :

dim. 2,40m x 0,50m – en “showcase”, éclairé.

1 voie en va-et-vient, 1 voie unique bouclée, la gare de Magny-Stiring et son dépôt.

Ce réseau a fait l’objet d’un reportage dans la revue « LE TRAIN n° 279» ( juillet 2011).

 

 

This entry was posted in Nos réseaux. Bookmark the permalink.